Accueil  ›  Soins des Cheveux  › 
pixel
coiffure Hairfindertrademark
Cheveux, Coiffures & Mode Capillaire
 
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
coiffures sur  Hairfinder.com
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
simulation coiffures
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
questions et réponses
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel
pixel

Les soins capillaires, du côté des hommes

Coiffure et entretien
 
Le domaine des cheveux masculins a représenté, jusqu'à ces dernières années, une portion vraiment modeste de l'industrie de la beauté et des soins capillaires. Peu de produits disponibles sur le marché s'adressaient spécifiquement aux hommes, et c'était généralement des laques ou des colorations connues depuis des dizaines d'années. Ce manque de variété dans les produits capillaires pour hommes n'était pas considéré comme un problème, car il était entendu que les vrais hommes n'avaient pas à " se soucier " de leurs cheveux.
 
cheveux courts masculins Les hommes devaient déjà prendre soin d'un domaine dont les femmes n'avaient pas à se soucier : la barbe. Pour beaucoup d'hommes, cela signifiait qu'ils devaient non seulement se lever le matin, se doucher, se laver les cheveux, se brosser les dents et se passer un coup de peigne, mais aussi se raser la barbe. Le rasage étaient une perte de temps et, souvent, une activité hasardeuse entraînant des entailles et des coupures qu'il fallait panser. Beaucoup d'hommes devaient donc penser : " si je dois me lever tôt tous les matin et me raser la barbe, il vaut mieux que mes cheveux soient aussi simples que possible à coiffer ".
 
Avant 1960, l'immense majorité des hommes avait un style de cheveux courts. Les professionnels qui coupaient, coiffaient et d'ailleurs entretenaient les cheveux des hommes étaient eux-mêmes des hommes, appelés parfois barbiers. Les styles masculins consistaient en un " court derrière et sur les côtés ", avec quelques variations sur le haut du crâne, selon les préférences ou les nécessités (en cas de calvitie). Le détour par le barbier, le samedi, était rapide : bzz, bzz, bzz, clac, clac, clac, et voilà ! En quinze minutes, vous étiez sorti. Souvent, vous passiez plus de temps à attendre votre tour qu'à vous faire couper les cheveux.
 
Mais la fin des années 60 a apporté une révolution culturelle, et les cheveux des hommes sont devenus des symboles sociaux. Les jeunes hommes en désaccord avec l'ordre établi, qui protestaient contre les gouvernements ou contre les guerres menées outre-mer, ont commencé à se laisser pousser les cheveux. L'idée, c'est qu'en vous laissant pousser les cheveux, vous montriez vos envies de liberté et d'individualité, et que vous vous mettiez en opposition contre le conformisme, les normes sociales et les endoctrinements militaires. Ces idées ont été adoptées et relayées par les célébrités du moment, ce qui les a rendues encore plus populaires chez leurs jeunes fans.
 
Dans les années 70, après la fin des conflits, l'idéal des cheveux longs n'était plus que l'expression d'un désir individuel, et c'est devenu juste un détail caractéristique de la nouvelle jeune génération. Cependant, c'est aussi à ce moment que sont apparus les premiers changements dans les habitudes de coiffure chez les hommes. Les cheveux longs demandaient plus de soin pour être mis en valeur et, parce que de nombreux styles en vogue à la fin des années 70 et au début des années 80 étaient " unisexes ", les hommes ont commencé à vouloir mieux contrôler leurs cheveux, à l'aide de mousses, crèmes, gels et sprays. Ils ont aussi dû se plier à quelques nécessités capillaires, comme le brushing, qui leur ont permis d'accéder à des looks en vogue. Il reste encore une " idée reçue " qui explique une réticence masculine à utiliser des outils et des produits pour entretenir les cheveux: c'est l'idée que passer du temps sur ses cheveux fait encore trop " fille ". D'ailleurs, il arrive que certains hommes passent effectivement du temps sur leurs cheveux, et le nient lorsqu'on leur en parle.
 
Avec quelques décennies de recul, on se rend compte à quel point les changements de culture revêtent un caractère cyclique. Les cheveux longs ont atteint un pic à la fin des années 80, puis se sont mis à raccourcir. La tendance a encore changé au bout de quelques années et l'alternance se poursuit - quelques années plus longues, puis quelques années plus courtes. Finalement, il apparaît que la longueur des cheveux des hommes devient " acceptable ", quelle qu'elle soit.
 
Même si les cheveux longs sont acceptés, et qu'il existe une grande variété de coiffures et de longueurs, beaucoup d'hommes pensent encore que " se soucier " de leurs cheveux n'est pas une attitude des plus viriles. Ce n'est pas aussi mal vu qu'il y a quelques décennies, mais beaucoup d'hommes résistent encore.
 
Page suivante
 
Coiffures virtuelles - Logiciel coiffure




pixel
pixel
Accueil       Echange de liens      Logiciel Coiffures      Sitemap       Engagement de confidentialité       Utilisation du site web       Anglais